Dresser son chien

L’éducation d’un chien nécessite beaucoup de tact et de patience. Ayant la mémoire plus courte, l’animal n’associe pas facilement 2 évènements éloignés. Il convient, de ce fait, d’observer un comportement très pédagogue, en le dressant. Ci-dessous, quelques éléments à savoir et comprendre, pour réussir l’éducation de votre chien.

Exercer de l’autorité

Comme avec les enfants, l’autorité de l’éducateur doit être ferme et constante. Permettre une chose à son chien et le lui autoriser ensuite ne favorise pas l’apprentissage. Un tel comportement brouille le message de rigueur que l’on souhaite faire passer. Une personne ou un groupe de personnes peut exercer cette autorité sur le chien. Il faudra, alors, veiller à ce que les vocables utilisés soient identiques et expriment la même chose. En cas de désobéissance, la sanction doit être automatique. Il ne faut pas attendre le lendemain pour faire comprendre à l’animal qu’il a mal agi.

Comment corriger les mauvaises actions du chien ?

Les punitions ne doivent pas être exagérées, au risque de décourager le chien. Ne laissez pas votre humeur ou la gravité de la faute guider votre action punitive. Si vous avez affaire à un jeune chien, il est préférable de lui apprendre en douceur. N’abusez pas des réprimandes qui, à la longue, risqueraient de l’effrayer. Trouvez le juste milieu entre sanction et récompense. Certaines « fautes » sont plus de votre ressort que de celui de votre animal. Laisser traîner des pantoufles neuves à côté de son panier en est une. Il les mâchouillera, à coup sûr, ne faisant pas la différence entre pantoufles usées et neuves.

Le caractère de l’éducateur

Il est également important pour le dressage du chien. Calme et patience doivent prévaloir, à la place des gesticulations hasardeuses. Celles-ci n’auront comme résultats que de confondre l’animal. Celui-ci doit pouvoir se sentir compris, dans les efforts qu’il fait pour obéir. Tout en étant fermes, les ordres doivent simples et clairement exprimés. La répétition est pédagogique, a-t-on coutume de dire. Avec le chien, ne vous fatiguez pas de répéter, toujours et encore. Cela est important pour lui permettre de relier les sons à un acte ou comportement donné. Lorsque l’animal fait des efforts, sachez les reconnaître et ne soyez pas avare en rétribution.

Sachez que certaines races de chien sont plus dociles que d’autres. Elles seront plus faciles à dresser, compte tenu de leur caractère. Le chien rouge de Hanovre, le berger australien, le bauceron et le bouvier bernois font partie de ces races faciles à éduquer. Même si d’autres races ont la réputation de chiens difficiles, il convient d’adapter l’éducation à leur caractère. Une race réputée facile peut se révéler très coriace et inversement. Il faut donc savoir se montrer perspicace et pragmatique.